Ma journée chez Chouic : Romuald

Ma bonne journée chez Chouic, commence par arriver à l’heure. Enfin, surtout arriver avant le reste de l’équipe pour que celle-ci ne soit pas bloquée devant la porte : nous possédons une seule clef et je l’ai généralement avec moi.

Les premières minutes du matin me laissent un moment pour être au calme et réfléchir au programme de la journée, tout en ouvrant les fenêtres et en ramassant quelques balles de ping pong abandonnées par la dernière partie de la veille. (Notre table occupe un tiers du local et on vient de se faire livrer 70 balles, alors on en profite !)

Tout va bien chez Chouic ?

Je préfère le matin pour écrire du code et réaliser les tâches compliquées. Mais avant tout, je survole les dernières statistiques de téléchargement des applications, des ventes de Culot, et de tous les autres paramètres qui indiquent si « tout se passe bien ». Un imprévu ? C’est le bon moment pour décider de changer les priorités de la journée.

Et non, je ne lis pas beaucoup mes mails, plus de 2000 sont « non-lus », et ce n’est pas près de changer. (De toute façon la dernière fois que j’ai essayé, ils parlaient tous de la RGPD)

Et si on codait un peu ?

Enfin surtout, 200 recherches sur Google, 5 issues lues sur GitHub, 80 executions de npm, et d’innombrables actions improbables, pour finalement écrire ces nouvelles lignes de codes qui permettront d’apporter (ou pas) des nouveautés dans les applications. Ce qui est toujours étonnant, c’est de passer autant de temps pour bien terminer l’animation d’un bouton dont personne ne remarquera le fait qu’il est animé.

Mais vient l’heure de manger, et ça, c’est précieux !

Et le reste du temps ?

Aucune journée ne se ressemble vraiment. Généralement, des petits points viennent couper la journée, c’est l’occasion de se poser dans les canapés pour réfléchir à des sujets toujours plus inattendus ! On a une équipe géniale, avec des idées incroyables, donc faire des points, c’est toujours un bon moment à passer 🙂

Parfois (et beaucoup trop souvent d’ailleurs), l’administratif vient s’ajouter au programme de la journée. Préparation des déclarations de TVA et des fiches d’heures pour le comptable et toutes les nombreuses autres obligations nécessaires.

Quoi, c’est déjà l’heure ?

Je suis convaincu que les heures passent plus vite que prévu, 18h approche. C’est le moment de relire le Slack, notre outil de conversation interne. De relire ou valider tout ce qui n’était pas particulièrement urgent. Ce qui me permet ensuite de mettre à jour ma todo liste personnelle dans Paper pour les jours à venir.

C’est le bon moment pour faire une partie de ping pong, avant de boire une bière, mais ça c’est une autre histoire !

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *