Les Gens Qui, de l’idée à la campagne Ulule

Certains contributeurs Ulule mettront bientôt les mains sur le rarissime artbook qui leur révèlera tous les secrets de la création des Gens Qui. Néanmoins, et c’est fort dommage, vous n’en faites probablement pas partie. Êtes vous de ceux qui continuent inlassablement de se demander si ils sauront, un jour, comment nous nous sommes débrouillés pour créer un jeu en partant de rien ? Un article de blog ne peut pas être aussi complet qu’un artbook, mais nous nous sommes dit que nous pouvons quand même essayer de répondre à cette question.

Trouver la bonne idée

Le projet a débuté assez naturellement grâce à l’envie commune de créer un jeu de société. Mais comme vous vous en doutez, il nous manquait l’élément le plus fondamental pour nous mettre au travail : une idée. Nous sommes donc tous partis au Festival international des jeux de Cannes 2018 pour nous inspirer en analysant les thèmes et mécaniques des jeux existants. Ça a d’ailleurs très bien marché : les idées ont fusé suite au festival. En revanche, rendre une idée fonctionnelle et applicable est plus compliqué qu’on ne le croit, et il nous a fallu un certain temps pour réaliser que les meilleures idées se trouvent parfois dans les choses les plus simples. C’est donc au fil d’une conversation des plus banales que l’idée des Gens Qui est née : nous avons appliqué une mécanique de jeu sans complexité à un sujet universel.

Le premier design des mains et du plateau

Donner vie au jeu

À partir du moment où nous avions notre idée de jeu, il ne restait plus qu’à vous convaincre, le mettre dans une jolie boîte et lancer la production. Easy peasy ! Non, en fait, ça nous a quand même pris un an de travail intense. Mais comme le dit le proverbe, « choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie ». C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous avons commencé à vous faire tester notre jeu aux quatre coins de la France, dans les festivals et les bars, tout en donnant forme à la boîte et aux cartes.

Le jeu d'ambiance les gens qui en test dans un bar

C’est sur cette partie que Gwenolé et moi, les deux graphistes de l’équipe, sommes intervenus. Comment créer une atmosphère visuelle à la fois impactante, compréhensible et originale à un jeu ? Il faut déjà réfléchir à l’ambiance que l’on veut donner au jeu. Nous voulions que Les Gens Qui s’adresse à un public plutôt adulte, et nous voulions les faire rire de notre humour très second degré sur des situations énervantes dans lesquelles ils pourraient se reconnaitre. Nous avons choisi de retranscrire l’agacement généré par les Gens Qui des cartes en s’inspirant du graphisme engagé et du street art. Pour exprimer le second degré de notre jeu, nous avons créé un contraste fort entre ces inspirations et nos illustrations colorées de personnages connus de tous. Cette opposition se crée jusque sur le plateau, où pour chaque incivilité en noir et blanc, il y a un jugement coloré : les sources d’énervement deviennent ainsi des sujets légers dont on peut rire ! Les tests nous ont permis de travailler directement au contact des joueurs, et de corriger notre production en fonction des retours que nous avions sur nos essais de design, suivant le ressenti des testeurs.

Les différents design de la boîte du jeu Les Gens QUi

La boîte et sont contenu ont ainsi subi de nombreuses modifications avant leur finalisation. Les cartes Les Gens Qui, par exemple, ont plusieurs fois changé de sens de lecture, et le fond des cartes mains a été modifié plus d’une fois !

L'évolution du set de main gothique dans le jeu les gens qui

Grâce à cette méthode de travail, nous sommes convaincus que le design du jeu, finalisé au bout de plusieurs mois de travail, est le meilleur qu’il puisse être !

Communiquer

Mais finaliser l’aspect du jeu ne met pas pour autant fin au projet, car pour qu’un jeu fonctionne, il faut en parler ! Dans notre cas, la communication était d’autant plus importante que Les Gens Qui est un jeu auto-édité, et que sa production nécessitait un un financement, que nous espérions obtenir grâce à une campagne Ulule. Nous avions mis tellement d’énergie à concevoir le jeu idéal pour tous ceux qui nous ont aidé qu’il fallait que la campagne que nous nous apprêtions à lancer soit irréprochable ! Nous nous sommes donc lancés dans la création d’une vidéo de présentation de notre jeu. Nous avons longuement débattu sur la meilleure manière de présenter Les Gens Qui, au moyens de nombreux storyboards rapidement croqués qui nous ont aidé à réfléchir. Après avoir réalisé un document technique regroupant le storyboard final et toutes les annotations utiles pour commencer la vidéo, j’ai dessiné chaque élément graphique de la première partie de la vidéo, pendant que le reste de l’équipe enregistrait la voix off et choisissait une musique d’ambiance. Gwenolé a quant à lui créé tous les éléments graphiques nécessaires à mettre en forme notre page projet sur Ulule.
La campagne a enfin pu être lancée, en février 2019, et a duré 1 mois. Chaque contribution a donné lieu à des effusions de joie dans les locaux de Chouic. Pour rencontrer encore plus de monde et donner un coup de boost à notre campagne de financement, nous sommes retournés au Festival international des jeux 2019, où notre stand n’a pas désempli un seul instant. Lorsque la campagne s’est terminée en mars, son succès a demandé la création de nouvelles cartes, de règles de jeu alternatives, de goodies et d’un artbook pour les contributeurs.

Les croquis préparatoires pour le set de mains dinosaures

À l’heure où j’écris cet article, le jeu est sur le point d’être imprimé. Pourtant, Les Gens Qui est toujours un projet en cours d’évolution. Nous vous attendons dans les boutiques, et si le jeu fonctionne bien, nous aimerions pouvoir créer des extensions, comme l’extension trash prévue pour septembre prochain. N’hésitez pas à nous suggérer vos idées de cartes sur lesgensqui.com pour nous aider à agrandir la collection !

La boîte finale et son contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *